Contravention salée de la STM / Couverture douteuse des médias


Du n’importe quoi à son meilleur. Une nouvelle sans grande importance, sinon que pour dénoncer l’absurdité de la nouvelle, le tout présenté comme si c’était un scandale national. Bref, du gros TVA à son meilleur.

Les faits

Une usagée des transports en commun a voulu prendre l’autobus à Montréal.
Pour prendre l’autobus, on se doit de payer le tarif avec la monnaie exacte. La dame décide donc de prendre l’autobus, et tends un billet de cinq dollars au chauffeur qui le refuse lui rappelant qu’elle doit payer avec la monnaie exacte. La dame le sais, et désire laisser le 5$ dans la boite de perception sans réclamer sa monnaie. Le chauffeur lui dit de passer et de ne pas mettre l’argent dans la boite. Plus tard des contrôleurs ont demandé la preuve de paiement à la dame (qu’elle n’a pu fournir). Dès lors, ils lui ont remis la contravention plutôt salée, de 219$ pour avoir « omis de payer son passage de 3.00$»)

Sensationnalisme gratuit.

Déjà que ce fait est inusité et que 219$ pour un passage à 3$ peut sembler exagéré, on en rajoute puisque la dame était accompagnée de son fils de 2 ans. Ce n’est donc plus une dame mais bien une maman. Parce qu’on lui a demander de quitter le bus si elle n’en peut acquitter son passage, c’est donc a dire qu’on l’a «abandonné» sur la rue. Plutôt de mettre l’emphase sur une contravention douteuse ou exagérée, on préfère titrer avec Abandonnée en pleine rue avec son bébé.

Une dame débrouillarde.

Nous sommes en ville, pas en campagne. La dame a un «téléphone intelligent» : elle a pu vérifier sur Internet que le prochain passage de l’autobus était dans 20 minutes et qu’elle a décider de marcher. N’a-t-elle pas pu vérifier la tarification en vigueur en même temps ? N’a-t-elle pas pu entrer dans n’importe quel dépanneur pour demander à ce qu’on lui fasse de la monnaie et/ou pour acheter un paquet de gomme a 1.00$ lui procurant ainsi de la monnaie pour son bus ? Non, au lieu de ça on fait des plaintes à la STM, on appelle les nouvelles et on fait un gros sourire dans le Kodak et on salut les amis à la maison.

La nouvelle est certes inusitée mais je crois que c’est plus le traitement de cette nouvelle qui me dérange. Un peu plus et on va lui demander si elle a besoin d’aide psychologique pour se remettre de ses terribles émotions. Surprenant qu’on ai pas vue le trajet de l’autobus par le biais de la caméra à bord de l’hélicoptère TVA, ne soyez pas surpris de voir sa frimousse sur les premières pages des magazines de TVA : «Son Histoire» «Les réactions de la STM» «4 pages de photos»

Voyez le reportage télévisé puis lisez l’article du journal de Montréal qui victimise la cliente, clamant qu’elle n’a pas l’habitude d’utiliser les services de la STM, blâme le chauffeur d’avoir été inflexible sur le fait de la laisser passer et/ou de lui faire de la monnaie. Mais diantre, le chauffeur a fait sa job ! Est-ce seulement moi ou l’article du journal semble offrir une histoire légèrement différente de la capsule vidéo ?  C’était nécessaire d’en ajouter avec l’histoire qu’elle revenait de l’hôpital ? Question d’attirer plus de sympathie pour la dame et de faire de gros-gros yeux à la méchante STM ?

L’histoire est loufoque, la couverture médiatique l’est tout autant, et l’attention est portée vers la cliente-victime qui blâme tout le monde alors que tout ce qui lui arrive est visiblement de sa faute.

A propos pingu49374

Suivez ma folie : https://pingu49374.wordpress.com/ Souriez, le bonheur est obligatoire !
Cet article, publié dans Culture, Débat, Divertissement, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Contravention salée de la STM / Couverture douteuse des médias

  1. Cristal101234 dit :

    Non mais elle a raison cette cliente! Les employés du secteur publique ne devraient jamais faire leur emploi correctement et devraient laisser passer tout le monde! Et après, on se demande pourquoi on n’a pas de service. Si personne ne suis les lois, en bout de ligne, pourquoi offrir un service? On devrait simplement laisser des autobus aux coins des rues et les gens ont juste à le conduire jusqu’où ils ont besoin…

  2. carlfiset dit :

    A reblogué ceci sur Blogue Radio Monde and commented:
    Intéressant. TVA est un spécialiste du n’importe quoi en frais de nouvelles et surtout du genre people. Lors de la séquestration dans Côte-St-Luc, la journaliste préférait interviewer les voisins qui n’avaient rien à dire de pertinent plutôt que de suivre les agissements de l’escouade tactique. Elle aurait su en temps réel que l’escouade avait décidé d’intervenir physiquement avec le forcené. TVA, c’est vrai !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s