Découverte : The Shure


En me promenant sur le séditieux YouTube, je suis tombé
(ne me demandez pas comment !) sur ce trio hors du commun qui offre des versions acoustiques des chansons populaires.

« If people can do online dating, why can’t we do online band making?« – The Shures
(traduction libre : «Si les gens se rencontrent en ligne, pourquoi ne ferions-nous pas un groupe en ligne ?»)

Venant tous de pays différents, Chris Kennedy (Royaume-Uni), Gabriel Cabrera (Australie) et Ashley Burns (USA), semblables à bien des égards, se sont rencontré grâce à un site de réseautage. (Gabriel a déjà fait parti de « Australian Idol »)

On aime un groupe qui apporte de la substance et de personnalité, deux choses qui manquent dans l’industrie musicale d’aujourd’hui. The Shures nous donne la foi que tout espoir n’est pas perdu. Chaque membre s’harmonise si parfaitement les uns les autres, qu’on sent la complicité quasi instantanée qui s’y est installée.

Il est impressionnant de voir comment la voix de chacun des membres ne fait pas ombrage à l’autre. En bref, vous rencontrez le son d’un groupe musical plutôt qu’à un seul individu. Peut-être que quelques groupes de l’industrie musicale pourraient apprendre une chose ou deux de ce groupe à venir?

À écouter et à découvrir !

Plus d’info : http://www.myspace.com/theshures

A propos pingu49374

Suivez ma folie : https://pingu49374.wordpress.com/ Souriez, le bonheur est obligatoire !
Cet article, publié dans Culture, Divertissement, VIDEO, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s