Un restaurant qui n’a pas de prix

Le saviez-vous ? Jon Bon Jovi possède une restaurant où aucun prix n’est affiché sur le menu. Les invités y paient ce qu’ils croient être juste et/ou participent au bon fonctionnement de l’établissement que ce soit en faisant la vaisselle ou encore en travaillant dans leurs jardins. Vous pouvez également apprécier votre repas et acheter une carte «Payez au suivant» où vous vous trouver à payer un repas pour quelqu’un d’autre dans le besoin.

Une très chic initiative qui semble bien fonctionner. Le restaurant est situé à Red Bank, au New Jersey (en êtes-vous surpris ?). Jon et sa femme Dorothea viennent d’ouvrir leur deuxième « Soul Kitchen » – un restaurant qui encourage ses clients à «Payez au suivant».

«Eh bien, parce que vous enseignez l’homme à pêcher au lieu de lui donner un poisson. Quand vous venez dans ce restaurant, il n’y a aucun prix sur notre menu. Donc, si vous êtes dans le besoin, vous participez», a déclaré Bon Jovi. «Et cela signifie desservir la table, laver un plat, travailler dans nos jardins. Si vous êtes ici pour profiter de tout un repas et affecter le changement directement par l’achat d’une carte Pay It Forward, vous payez pour votre repas et pour quelqu’un d’autre qui sont ici dans le restaurant ou vont venir demain, et vous ne savez pas la différence entre ceux qui sont dans le besoin et ceux qui ne le sont pas».

Voila une corde de plus à l’arc de succès que Bon Jovi mène de main de maitre avec son épouse. Personnellement, je ne le savais pas aussi activement engagé dans sa communauté, d’autant plus que le restaurant fait partie d’un centre encore plus grand appelé « B.E.A.T, » qui signifie « Bringing Everyone All Together » (Amener tout le monde tous ensemble).
Ils l’ont ouvert à Tom’s River au New Jersey, une ville encore en difficulté après avoir été dévastée par l’ouragan Sandy en 2012.

Pour en savoir plus, visitez la page Facebook dédiée à JBJ Soul Kitchen.
Visitez également le site web officiel.

Publié dans Culture, Insolite | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Météo Zenitude & Cie

Avec cette magnifique température avoisinant le 27 degrés,
permettez-moi de vous partager cette sublime météo.

 

Zenitude & Cie

Cette semaine, offrez-vous du bien grâce aux services de massothérapie de Zenitude & cie.
Et même si vous n’avez pas une Zen, Zhénizitez-pas à «
Liker» la page Facebook où plusieurs astuces de relaxation et beauté sont présentés, puisque leur passion est votre bien-être.

Mieux encore : venez leurs faire coucou lors du Branle-bas d’Hochelaga,
la vente trottoir de la promenade Ontario qui se tiendra du 2 au 5 Juin 2016.
Massage sur chaise et massage des mains seront disponibles et un petit jeu attendra ceux qui prendront rendez-vous sur place.

Ils sont situé au 3347 Ontario est à Montréal
à l’intérieur du salon de bronzage
Brin de soleil.

Vous pouvez même suivre leur blog, où d’intéressants articles sont publiés pour votre bonheur. Une équipe de 6 chroniqueurs vous informent de recettes, développement personnel, santé alternative, mode / beauté et tendances, vie de maman / vie de papa, art, artisanat et passes temps et plus encore!

Le blog est encore à ces débuts, plusieurs articles sont en préparation et vous pouvez déjà lire sur les tendances beauté printemps/été 2016 la cohérence cardiaque ou encore un article pondu par votre humble serviteur.

Zenitude & cie présente Hypnotix

Dans le cadre de sa campagne de financement, Zenitude & cie vous présente Hypnotix,
un spectacle d’hypnose amusant et divertissant. Habitué de la scène,
Hypnotix vous fera vivre toutes sortes d’aventures, le tout dans le confort de votre imaginaire.

Le spectacle aura lieu Dimanche le 29 Mai 2016 à 14h00
au Bistro De Paris au 4536 St-Denis (métro Mont-Royal).

Les billets sont disponibles au coût de 12$ ou 2 pour 20$.
18 ans et plus, puisque présenté dans un bistro/bar.


Je me considère privilégié d’avoir vu Hypnotix à l’œuvre, et ses sessions d’hypnose sont impressionnantes et délirantes. Le tout fait de façon respectueuse et avec humour, ce spectacle saura vous divertir et je suis convaincu que vous en redemandrez.
Pour réserver vos billets, vous pouvez contacter Zenitude & cie.

PS : Je serai au kiosque de Zenitude & cie toute la journée,
Dimanche le 5 Juin, de 10:00 à 17:00 hrs.

Venez nous saluer!
Come Saluer, Come Saluer, Come Saluer with me!

Suivez Zenitude & cie : FACEBOOK | BLOG

Pour suivre Hypnotix : FACEBOOK

 

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Converser par langues interposées

Nous sommes continuellement entouré de technologie et on ne l’utilise pas souvent à son plein potentiel. Nous avons des téléphones intelligents, et des utilisateurs qui ne le sont plus, tellement ils usent de leur paresse intellectuelle. On se plaint souvent que les gens sont connecté au monde, mais pas aux gens qui les entours. Les yeux rivés à leur portable, on n’ose plus parler à son voisin puisqu’on est « trop occupé à clavarder* avec ses contacts ».

Comment la technologie peut réellement aider à connecter avec le monde.

Vous est-il déjà arrivé de rencontrer quelqu’un qui ne parle pas votre langue ?
Imaginez avoir un traducteur portatif qui vous permet de comprendre votre interlocuteur sans être limité par une barrière linguistique. Cela peut sembler être tiré d’un film de science-fiction mais sachez que cette vision futuriste pourrait être à portée de main plus rapidement que vous le pensez.

Les gens de Waverly Labs propose une solution hors du commun pour communiquer et s’ouvrir aux autres. La petite histoire raconte que Andrew Ochoa, originaire de New-York, aurait rencontré une Française et aurait voulu communiquer avec elle avec simplicité. Avec son invention hors du commun, imaginez un écouteur portatif qui traduit en temps réel votre conversation.
Fini les barrières linguistiques, tous et chacun peuvent désormais communiquer.
Idéal pour les voyageurs ou les représentants devant transiger avec des clients étrangers, tous parlerons la même langue, c’est à dire la vôtre.

Cette technologie serait disponible au coût avoisinant 249$ / 299$, et est présentement disponible en pré-lancement à un coût approximatif de 129$. Vous pouvez vous prévaloir de cette offre en vous inscrivant ici : waverlylabs.com/launch/

Pour suivre Waverly Labs : Site web officiel | Page Facebook | YouTube | Twitter

___________
*Terme d’origine québécoise, signifie « Mener une conversation textuelle sur internet, en temps réel »

 

 

 

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Un faux profil qui en révèle encore plus

Qui sommes-nous vraiment ? À l’ère des médias sociaux où nous partageons aveuglément notre quotidien à qui veux bien nous lire, et (pour quelques “LIKE” additionnels) nous ne partageons que les moments heureux où nous paraissons à notre mieux, le merveilleux monde des médias sociaux semble être cet endroit utopique où tout le monde est beau, gentil, courtois et heureux.

Dans cette béatitude virtuelle, nous ne pouvons passer sous silence l’isolement vécu quotidiennement qu’on ne saurait partager puisque cela ne nous donnerait que de
faux LIKE” et des messages vides de sens tel que “Eh bien, non, ça va passer…” ou encore “Tu vas t’en sortir…”. On communique nos émotions avec la planète, mais on peine à saluer une personne inconnue qu’on croise quotidiennement. Au pire, si vous avez tenter l’expérience, vous semblez “déranger” cette personne qui a les yeux et l’attention rivé à son précieux téléphone intelligent, en quête de “LIKE”, “J’AIME”, et autres interactions virtuelles avec le contenu qu’elle vient de partager.

Dans ce clip que je vous partage aujourd’hui, des adolescents se font “piéger” alors qu’ils croient créer un nouveau profil dans un “photomaton social”. N’ayant personne à qui se confier, ils y partagent leurs sincères intérêts, leurs croyances et ce à quoi ils adhèrent. Piégés ? Certes. Voyez le plus comme une blague puisque ce profil, plus près de leur vraie nature, n’est nullement partagé, ni même rendu publique. Piégés ? Oui, puisque la plupart des adolescents rencontrés tentent de modifier leurs profils qui pourraient être partagés à leurs camarades de classe. On constate ainsi qu’il y a une nette différence entre
le “Vous en ligne” et le véritable “Vous dans la vie réelle”. Curieusement, les enfants en bas âge n’ont pas cette limite, et admettent candidement que s’ils avaient à modifier leurs profils, c’est pour mentionner qu’ils ont été la risée de certains, ou intimidés par d’autres. Les adolescents de ce clip ce sont créé un certain filtre afin de ne pas trop en dévoiler à leur intimidateurs. Tout cela est dû à l’intimidation qu’ils reçoivent à l’école et/ou le fait que ces adolescents pensent qu’ils sont victimes d’intimidation parce qu’ils sont différents, alors qu’en réalité, ce qui les rend différents est ce qui les rend ce qu’ils sont et les intimidateurs sont beaucoup plus susceptibles à cibler les enfants qui tentent de camoufler et faire semblant d’être quelqu’un qu’ils ne sont pas.

Dans le milieu du processus de création de leur “faux compte qui ne sera pas vraiment partagé à leur camarades de classe” un message disant “Il est possible que vous soyez intimidé, mais il y a une façon de s’en sortir”, la plupart des adolescents rencontrés décident de conserver leurs profils, aussi authentique soit-il, afin de montrer leur véritable personnalité.

Un long pavé pour vous présenter un clip de près de 6 minutes.
Un clip à voir, un article à partager. Mais surtout une discussion à avoir avec votre ado
(ou avec vos parents) afin de contrer l’intimidation ou encore la cyberintimidation.

Pour commander le “Guide de survie à l’intimidation écrit par une adolescente”,
cliquez ce lien.

Besoin d’aide tout de suite avec la cyberintimidation ?
JeunesseJecoute.ca | 1-800-668-6868

ET VOUS ?

  • Avez-vous été victime de cyberintimidation ?
  • Avez-vous été victime d’intimidation, tout court ?
  • Quelle a été votre réaction ?
  • Est-ce que votre présence virtuelle reflète réellement votre personnalité ?
  • D’un point de vu extérieur, voyons-nous le véritable vous de votre personne ?
Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Rencontre intéressante avec monsieur Trudeau

Étant plutôt bouffon, je ne discute pas de politique. Visionnant plusieurs clips sur YouTube, je suis tombé sur cette entrevue quelque peu familière (lire : à l’opposé des entrevues formelles) alors que notre premier ministre du Canada, monsieur Justin Trudeau
est interpellé sur une question qui agite les américains : Si Donald Trump est élu, puis-je déménager au Canada ?

C’est une question qui revient souvent suite à la désapprobation d’une situation quelconque. Le plus récent exemple que je puisse citer fut lors lorsque la cour suprême à légalisé le mariage homosexuel partout aux États-Unis en 2015, et que nombre d’ignares commentaient « Oh non, je déménage au Canada !« . Or, au moment de cette nouvelle, cela faisait déjà 10 ans que le Canada reconnaissait le mariage de même sexe.
Pour la petite histoire, sachez que le Canada est devenu le quatrième pays dans le monde, et le premier pays hors d’Europe, à légaliser le mariage homosexuel à l’échelle nationale avec l’adoption de la Loi sur le mariage civil, qui a donné une définition du mariage non sexiste. Cela à eu lieu le 20 Juillet 2005.

Parce qu’on est en 2016

L’entrevue semble bon enfant, et monsieur Trudeau soulève de bons points.
Je vous partage ce clip principalement parce que ce n’est pas le genre d’entrevue que vous verrez aux nouvelles, ou au téléjournal du soir. Je crois que c’est plutôt une entrevue quelque peu candide, mais certes avec un certain engagement d’un premier ministre qui travaille à tenter de rendre le pays une place encore meilleure à y vivre, et ce de façon réaliste. Pas de promesses électorales ici, juste une approbation des faits et juste de reconnaitre la réalité de ces faits, et de les adresser est déjà un pas vers une solution envisageable.

Source : http://www.vox.com/2016/3/25/11304336/justin-trudeau-canada-feminism-fatherhood

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le petit D de David

Faire des blagues de pénis pour son travail de fin d’études n’est pas chose courante. C’est pourtant ce qu’ils ont fait !

Michelle Yi et Yaron Farkash, des étudiants du Ringling College of Art and Design de Sarasota (Floride) ont réalisé cette amusante animation mettant en scène le David de Michaelangelo qui est curieusement la risée du musée. Et comme « Chaque torchon trouve sa guenille« , notre David saura retrouver confiance en lui, avec une finale qui offre un gentil clin d’œil. Comme quoi, ce n’est pas la taille qui compte.

L’idée de « David » est venu de Michelle Yi, 22 ans, suite à ses… hum… observations anatomiques à propos de la célèbre sculpture qui peuvent aisément se résumer au pénis… avec un p minuscule.

« The D in David » une animation de deux minutes faisant la lumière de l’anatomie masculine de la célèbre statue de Michaelangelo.
«J’ai toujours pensé qu’il était minuscule» confie Michelle Yi en riant. «Et je pensais qu’il pourrait être insécure.» L’humour de « David » est plus soft et gentil que provocateur.
Les audiences ont partagé de grands rires face aux blagues artistiques et aux gags visuels.  Le film a su remporter le prix « The Best of Ringling ».

Ringling College, une école d’art privée, compte environ 1200 étudiants, avec 290 diplômés ce printemps. Leurs majeurs incluent un peu de tout, du cinéma et de la conception publicitaire au jeu vidéo et animation par ordinateur. Chaque étudiant doit créer un projet de thèse senior.

 

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

C’est VIN-DREDI ! Astuce pour votre prochain 5 à 7

Pouring Beer 49374

C’est Vendredi et on le célèbre comme il se doit.
Décapsulez votre bière de balcon comme un chef !
(Et soyez sûr d’avoir un «Mac User» sous la main ! )

Apple Charger

Je vous souhaite une agréable fin de semaine !:)

Publié dans Divertissement | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire