Feng E, un prodige taïwanais de 12 ans sur le Ukulélé

Feng E a commencé à jouer du ukulélé alors qu’il n’avait que cinq ans.
Son père l’a poussé dans cette voie en lui disant qu’il ne jouerait pas aux Legos avec lui
s’il n’apprenait pas l’instrument. Six ans plus tard, il peut interpréter Zombie popularisé par The Cranberries ou encore Chandelier de Sia d’une façon dont vous n’avez jamais entendu auparavant. Personnellement je n’ai pu cessé le visionnement de sa version mélodieuse de Chandelier tellement c’est unique et rempli d’émotion.

Chandelier / Sia

Zombie / The Cranberries

  • C’est sans surprise qu’on apprend que Feng E avait été nominé pour la finale
    de Asia’s Got Talent en 2017.
  • En 2018, une vidéo de Feng E jouant Classical Gas de Tommy Emmanuel au ukulélé dans le parc de Taipei est devenu viral et a été vue par près de 20 millions de personnes. Cette vidéo lui a permis d’être invité au Ellen DeGeneres Show.

Vous pouvez suivre Feng E sur sa page Facebook ainsi que sur YouTube

Publicités
Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Délire – Les aventures de Jack Speaking – Épisode 003

On retrouve, une fois de plus, notre sympathique Capitaine Jack Speaking en éternelle conversation avec la Tour de Contrôle où les communications loufoques se poursuivent.

Dans cette épisode, on se questionne sur les instructions de sécurité et la conversation mène à une confrontation… de jeux de mots douteux.

Retranscription de la section Jeux de Mots douteux (Prénoms)

  • TdC : «Jack, vous êtes ridicule. Cassandre a plusieurs heures de vols à son actif et est la plus qualifiée pour vous assister…
    • CJS : «Tour de Contrôle, c’est sûr, mais à la vitesse où elle fait ça présentation, je doute « CASSANDRE» à la fin à temps pour le décollage.»
  • TdC : «QBC-8095, « MATHIEU» veux que je te dise quoi… »
    • CJS : «Tour de Contrôle, serais-tu en train de me défier avec des jeux de mots douteux ? »
  • TdC : «QBC-8095, « JONATHAN» que le feu vert pour vous laisser partir. »
    • CJS : «Tour de Contrôle, Tu dis qu’elle est qualifiée, mais ça fait combien « DAPHNÉ» qu’elle travaille pour nous ? »
  • TdC : «QBC-8095, Je ne saurais dire, mais elle a cumuler plusieurs heures de vols « DANIEL» dernières années…»
    • CJS : «Tour de Contrôle, Je dois avouer qu’elle « NAOMI» aucuns détails»
  • TdC : «QBC-8095, « JEREMY» votre plan de vol à jour, vous devriez être bon à décoller maintenant…»
    • CJS : «Tour de Contrôle, En effet, je pense qu’on l’a « PRISCILLA» elle doit avoir terminée… »
  • TdC : «Bien reçu QBC-8095, sachez que « REJEAN» -gerai pas de place avec vous. Bon vol, et revenez-nous en pleine forme ! »

Capitaine Jack Speaking, pilote d’avion pour la Provicial Airways propose des commentaires déplacés, insolites ou carrément insignifiants mais toujours livré de façon humoristique pendant ses voyages ou lors des annonces aux passagers. Écoutez-le à bord de son QBC-8095 déblatérer à propos de tous les sujets possibles, inimaginables et surtout à mille lieux de son travail.

N’hésitez pas à commenter, aimer et partager
tout comme laisser vos suggestions d’éventuels scénarios possibles.

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Compilation inquiétante unifiant toutes productions cinématographiques dans un seul univers

Ce figurant a cumulé l’ensemble de ses apparitions dans une intense compilation.

Pour tous les conspirationnistes en herbe ou pour les amateurs de « Multiverse » sachez que toutes vos émissions télés, films et publicités font parti du même univers cinématographique.

On connaît déjà les interactions des films Marvel ainsi que la « Théorie de Pixar » qui unifie tous les films appartenant à un seul et même univers (ou même à une seule et unique ligne temporelle (timeline)). Cette révélation se trouve à être plus énorme que tout ce que vous savez déjà.

Des preuves irréfutables que chaque émission de télévision, films et publicités se retrouvent dans le même univers cinématique, (Traduction libre de « Solid evidence every TV show, Movie, and Commercial are all in the same Cinematic Universe ») également connu sous le nom de « la compilation figurative d’Eduardo Zapata » expose de façon dramatique les liens qui relient chacune des productions auxquelles ce figurant ait pu participer. Aussi étrange, dérangeante et hilarante que cette compilation puisse être, je ne sais pas comment qualifier ce clip. Une magnifique carte de visite pour un figurant qui démontre l’étendu de son talent ou encore une preuve que chacune des productions sont liées.

Je vous invite à visionner cette compilation, libre à vous d’y trouver votre propre interprétation.

Ses apparitions incluent les productions suivantes : Shameless / Ballers / American Vandall / Beat Shazam / Captain Mavel / Modern Family / Heaters / East Lost High / Peppermint / Atypical / Fresh Off The Boat / Silicon Valley / American Horror Story / Sharp Objects / Grays Anatomy et plusieurs autres…

 

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Pingu a vu pour vous : The Final Girls

Un ami m’a récemment fait découvrir un film différent, possiblement inconnu, qui est quelque peu passé sous les radars des grands blockbusters américains et qui mérite tout de même votre attention. Surtout si vous êtes amateurs de films d’horreur et nostalgiques des productions des années 80.
Permettez-moi de vous partager mon visionnement du film The Final Girls (2015).

La prémisse est intéressante

Lorsque Max (Taissa Farmiga – American Horror Story) assiste à contrecœur avec ses amis à la projection en hommage à un infâme film d’horreur (devenu culte) de type slasher des années 80 mettant en vedette la défunte mère de Max (Malin Akerman – Watchmen – 2009 / Rampage – 2018), ils se trouvent accidentellement aspirés par le grand écran.
Ils réalisent rapidement qu’ils sont pris au piège dans le classique film et doivent faire équipe avec les malheureux animateurs de camps fictifs de « Camp Bloodbath ».

Parmi ces animateurs, on y retrouve la timide reine hurlante du film interprétée par mère de Max, avec qui ils devront combattre le tueur masqué maniant la machette.
Alors que le nombre de victime augmente, scènes après scènes,
aussi mythiques qu’emblématiques soient-elles, qui seront les survivants,
qui réussira à échapper à ce film ?

[ATTENTION : Léger divulgâcheur ici]
Et même s’ils s’en sortent, seront-il en mesure de survire à la suite alors
que le film original est présenté en présentation double ( double feature)
avec sa suite, « Camp Bloodbath II » ?

MON VISIONNEMENT

Le film débute avec des scènes « Camp Bloodbath », film d’horreur de série B des années 80 dont la prémisse familière rappelle celle de Friday the 13th, alors qu’un tueur masqué amateur de machette élimine tout ce qui bouge (surtout les animateurs) dans un camps de vacances.
Retour à la réalité alors qu’on voit l’actrice principale, maintenant mère d’une adolescente qui tente d’auditionner sans succès pour de nouveaux rôles (puisqu’on lui rappelle toujours son rôle iconique dans « Camp Bloodbath ») et qui décède dans un accident de voiture.
Trois ans plus tard, suivant le décès de sa mère, l’adolescente est invitée, malgré elle, au visionnement du film culte de sa mère et s’y retrouve intégrée avec ses amis.

Les différentes références aux codes cinématographiques, et l’adulation de ses amis qui connaissent les répliques par cœur ainsi que le déroulement du film sont délicieuses.

On commence par une boucle temporelle de 92 minutes (la durée du film original) pour ensuite poursuivre avec des énoncés de prédictions puisque les protagonistes connaissent déjà la suite du déroulement, qui va mourir en premier, dans quelles circonstances etc.

Bien qu’ils soient emprisonnés dans le film et connaissant les prochaines actions à venir,
leur intégration fait en sorte que le film ne se déroule plus de la même façon et doivent faire face avec les prochaines scènes à venir…
L’ordre dans lequel les personnages devraient mourir est changé et les protagonistes sont conscients des modifications qu’ils y apportent. Ils sont préoccupés par leur « perte de couleurs » lors des flash-back et s’enfargent dans les sous-titres qui peuvent apparaître.

C’est vraiment un délice visuel, quand on connaît les codes cinématographiques, ainsi que les multiples références aux films d’horreur des années 80. Par exemple, les protagonistes « entendent » la musique inquiétante indiquant que la prochaine victime est sur le point de se faire trucider. L’effet « insertion dans un film » est différente et originale, rien à voir avec Pleasantville (1998), Space Jam (1996) ou encore Who Framed Roger Rabbit (1988).

Ne connaissant pas les acteurs originaux (seul Nina Dobrev a su attirer mon attention de par sa participation à la série télévisée The Vampire Diaries) The Finals Girls m’a offert un divertissement agréable, différent dont je recommande fortement le visionnement et j’en remercie mon copain d’avoir attirer mon attention vers ce film.

Vous pouvez apprécier la bande-annonce ci-dessous.

Quelques faits sur « The Final Girls »

The Final Girls est une comédie d’horreur américaine réalisée en 2015 par
Todd Strauss-Schulson et écrit par M.A. Fortin et Joshua John Miller.

Le film met en vedette Taissa Farmiga et Malin Akerman, ainsi que Adam DeVine (Pitch Perfect – 2012 /Isn’t It Romantic – 2019),Thomas Middleditch Duncan (The Wolf of Wall Street – 2015) Alia Shawkat, Alexander Ludwig, Nina Dobrev (The Vampire Diaries), Chloe Bridges et Angela Trimbur. L’intrigue suit un groupe de collégiens qui se retrouvent transportés dans un film de type slasher de 1986 appelé «Camp Bloodbath».

  • Le tournage de 33 jours s’est déroulé à Baton Rouge et à St. Francisville, en Louisiane et a débuté le 22 avril 2014 pour se terminer le 25 mai 2014.
  • Le film a eu sa première mondiale le 13 mars 2015 à South by Southwest.
  • Le film était l’un des films de la soirée d’ouverture du festival, projeté au Paramount Theatre. Il a ensuite été présenté au Festival international du film de Toronto de 2015 et s’est offert une sortie dans des salles limitées aux États-Unis le 9 octobre 2015. Il a été ensuite offert sur les plateformes de vidéo sur demande de Stage 6 Films et de Vertical Entertainment.
  • Sa sortie en DVD et Blu-ray aux États-Unis et au Canada le 3 novembre 2015.
    En juin 2017, le film avait rapporté 1 271 245 dollars US par le biais de ses ventes nationales de DVD et de Blu-ray.
  • Nancy et Tina, deux des rôles principaux de « Camp Bloodbath », ont été nommées en l’honneur de Nancy Thompson (personnifiée par Heather Langenkamp) et de Christina « Tina » Gray (interprétée par Amanda Wyss) dans A Nightmare on Elm Street (1984).
  • La durée du film « Camp Bloodbath » est de 92 minutes, soit la même durée que The Final Girls (2015).
  • Angela Trimbur a également joué dans Halloween II (2009), un film slasher quelque peu similaire à « Camp Bloodbath ».
  • Stage 6 Films, Inc. est une maison de production américaine de Sony Pictures Worldwide Acquisitions qui acquiert, produit et distribue chaque année entre 10 à 15 films. Une fois le film terminé, Sony Pictures Worldwide Acquisitions décidera si le film sera diffusé en salle ou sur une plate-forme différente.
  • Fondée en 2007, la marque tire son nom de l’emplacement de son bureau principal, l’édifice Stage 6, situé dans les studios Sony Pictures à Culver City, en Californie (à l’origine un plateau de production utilisé pour des films tel que The Wizard of Oz).
Publié dans Divertissement | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Délire – Les aventures de Jack Speaking – Épisode 002

Pour votre bonheur, suite aux nombreux commentaires positifs,
voici le capitaine Jack Speaking de retour avec un délire hors du commun
alors qu’il tente d’utiliser son avion comme étant son véhicule personnel.

Évidemment la Tour de contrôle n’est pas très enthousiaste à l’idée
et en profite pour y glisser quelques jeux de mots douteux.

Originalement inspiré du Capitaine John Speaking et directement une suite des premières aventures de Jack Speaking.

Capitaine Jack Speaking (qui descend d’une très longue lignée de Speaking, incluant son frère le Capitaine John Speaking) – Franco-Manitobain né en 1963 d’une famille de classe moyenne ayant déménagé à Montréal au début des années 70, Jack Speaking, un pilote pour la Provicial Airways depuis près de 30 ans quelque peu désabusé de son emploi, retourne la pareille (l’appareil) à son frère  avec des commentaires déplacés, insolites ou carrément insignifiants mais toujours livré de façon humoristique pendant ses voyages lors des annonces aux passagers. Écoutez-le à bord de son QBC-8095 déblatérer à propos de tous les sujets possibles, inimaginables et surtout à mille lieux de son travail.

N’hésitez pas à commenter, aimer et partager tout comme laisser vos suggestions de scénarios possibles.

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Délire – Les aventures du Capitaine Jack Speaking

Alors que je navigue tout partout sur le web à la recherche de divertissement, un ami m’a fait connaitre le Capitaine John Speaking et j’en suis immédiatement devenu fan.

Afin de motiver sa créativité, et de lui répondre, j’ai quelque peu calqué son personnage afin de lui donner quelques répliques savoureuses (ou douteuses). En souhaitant qu’en voyant la répartie que cela puisse créer, on puisse aspirer à  ce que la série de John Speaking et de son frère Jack puisse décoller (!). 😛

Découvrez donc le premier épisode des aventures du Capitaine Jack Speaking, pilote pour la pilote pour la Provicial Airways

Capitaine Jack Speaking (qui descend d’une très longue lignée de Speaking, incluant son frère le Capitaine John Speaking) – Franco-Manitobain né en 1963 d’une famille de classe moyenne ayant déménagé à Montréal au début des années 70, Jack Speaking, un pilote pour la Provicial Airways depuis près de 30 ans quelque peu désabusé de son emploi, retourne la pareille (l’appareil) à son frère  avec des commentaires déplacés, insolites ou carrément insignifiants mais toujours livré de façon humoristique pendant ses voyages lors des annonces aux passagers. Écoutez-le à bord de son QBC-8095 déblatérer à propos de tous les sujets possibles, inimaginables et surtout à mille lieux de son travail.

Suivez les aventures du Capitaine John Speaking sur sa chaine YouTube.

Découvrez la suite de ce duel de clip alors que je vous tiendrai informé des développements. N’hésitez pas à commenter, aimer et partager tout comme laisser vos suggestions de scénarios possibles.

Vidéo | Publié le par | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

ALERTE AU REBOOT – Le tournage de ‘Space Jam 2’ débutera cet été

LeBron James confirme que le tournage de Space Jam 2 débutera cet été

Pour les fans de basketball qui débattent à savoir si le titre de meilleur basketteur revient à Michael Jordan ou LeBron James risquent de trouver réponse prochainement au grand écran alors que le joueur étoile des Lakers vient de confirmer qu’il sera également la vedette de la suite des aventures animées de Space Jam.

Lors d’une entrevue avec All Star Weekend, LeBron James a confirmé que Space Jam 2, la suite du film paru en 1996, avec Michael Jordan à l’affiche, débutera cet été. LeBron James y interprétera le rôle principal en plus d’être l’un des producteurs exécutifs du film. Cette suite de Space Jam sera produite par Ryan Coogler (Black Panther, Creed) et réalisé par Terence Nance, selon le Hollywood Reporter. Il commencera à tourner pendant la saison morte de la NBA l’été prochain.

La mouture originale proposait Michael Jordan faisant équipe avec Bugs Bunny, Daffy Duck et autres Looney Tunes pour affronter une équipe de méchants extra-terrestres dans un match de basketball. Bien que le film qui mélangeait prises de vue réelles et animations n’ait pas fait grands fracas tant au niveaux des éloges des critiques que des entrées au Box Office, il a tout de même su se démarquer en étant devenu une sorte de film culte parmi les cinéphiles.
Nous devons possiblement cet engouement face au site web de l’époque qui est toujours en ligne aujourd’hui.

De cette euphorie on oubliera certainement l’essai (raté) de capitaliser l’événement avec “LOONEY TUNES : LES REVOILÀ !” (Également connu sous le titre français “Les Looney Tunes passent à l’action” ainsi que  en version originale) sorti en 2003 qui mettait bêtement en vedette Brendan Fraser et Jenna Elfman.

La légende du skateboard, Tony Hawk, a tweeté ceci récemment, alors qu’il partageait un peu d’histoire. Apparemment, il y avait presque une suite de Space Jam impliquant le skateboard appelé Skate Jam. Le projet fut malheureusement abandonné alors que la réception de Looney Tunes: Back in Action, n’a pas eu le même succès que Space Jam en 2003 …

Certains films mélangeant animations et réalité on su passé à l’histoire,

Dans la catégorie “Been there, done that, bought the t-shirt
(TRADUCTION LIBRE : «J’y suis déjà allé, j’ai déjà fait ça, j’ai acheté le gaminet»)
notons les films qui sont déjà passé par ce processus (avec succès – ou pas)

  • Mary Poppins (1964)
  • L’Apprentie Sorcière (Bedknobs and Broomsticks – 1971)
  • Qui veut la peau de Roger Rabbit (Who Framed Roger Rabbit – 1988)
  • Peter et Elliott le Dragon (Pete’s Dragon – 1977) (et son REMAKE facilement oubliable qui ne passera pas à l’histoire Pete’s Dragon de 2016
  • Looney Tunes: Les revoilà! / Les Looney Tunes passent à l’action (Looney Tunes: Back in Action – 2003)
  • Richard et le secret des livres magiques / Richard au pays des livres magiques (The Pagemaster – 1994)
  • Space Jam (1996)
  • Le film Lego / La grande aventure Lego (The LEGO Movie – 2014)
  • Les Schtroumpfs (The Smurfs – 2011)
  • Cool World (1992)
  • Osmosis Jones (2001)
  • Alvin et les Chipmunks (Alvin and the Chipmunks – 2007)
  • Paddington (2014)
  • Scooby-Doo (2002)
  • Ted (2012)

Sommes-nous prêt / avons-nous réellement besoin pour une énième version de ce type de film ?

À ce stade, aucune confirmation n’a été donnée si Danny DeVito, Bill Murray ou même Michael Jordan pourrait reprendre leurs rôles d’origine.

Ne retenez pas votre souffle pour la sortie du film puisque la sortie en salle américaine est prévue pour juillet 2021.

Certes les prises de vues utilisant ce procédé ont grandement évolués depuis l’époque de Mary Poppins et les résultats escomptés sont pratiquement communs et acquis selon les standards d’aujourd’hui. Eh, on a un HULK, un Thanos, un Groot et un TED pour se rendre compte que l’animation et les prises de vues réelles peuvent aisément coexister.

Reste que de rendre une animation qu’on a découvert en 2D, transféré en 3D qui interagisse avec de vrais personnes demeure un réel défi. Juste d’animer des effets par dessus le jeu des acteurs peut être un réel cauchemar… On se souvient des effets ratés des “griffes” de Logan dans Wolverine (X-Men Origins: Wolverine (2009)).

Voir les Toon’s interagir avec les prises de vue réelles est une chose, mais peut-on varier le sujet du basket ball ? On l’a vu avec Michael Jordan, doit on réellement avoir recours au même sujet pour obtenir de même résultats ?

Une prémisse proposée que j’avais bien aimé pour un film mêlant prises de vue réelles et animation fut Volere volare (1991) un film Italien où un bruiteur de dessins animés se voit lui-même transformé en personnage animée.
Volere volare peut être présenté comme un film qui s’apparente à ‘Who Framed Roger Rabbit‘, mais si vous connaissez le travail de ce réalisateur dans The Icicle Thief, vous vous attendez à beaucoup plus – ce qu’il livre. La comédie charmante et décalée de Maurizio Nichetti mêle action et animation réelles dans une histoire d’amour légère, et allègrement joyeuse. Une pépite additionnelle à ajouter à votre filmographie, si vous vous êtes rendu à la fin de cet article. Je vous remercie de me lire et vous invite à me suivre afin de ne rien manquer de mes prochaines parutions.

  • Space Jam 2 : On en pense quoi ? Yeah ou Nah ?
  • Les films mêlant animations et prises de vues réelles, qu’elles sont vos impressions ?
  • Est-ce que la formule est déjà saturé ou y a-t-il d’autre possibilité de scénarios ?
    Faites nous part de vos inspirations en commentaire !

 

Publié dans Alerte Au Reboot, Culture, Divertissement, Reboot / Remake | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , | 2 commentaires